Quentin Vidil



Hola bonjour !

Je vous invite à écouter ces douces mélodies, venus d’ici et d’ailleurs, aux confins du bonheur.

Pour commencer, le duo avec Joachim Pastor sonne sur l’air du fameux « Fever » de Peggy Lee.
Suivi de petites trouvailles de Nicolas Jaar et Nu – progressives & envoutantes.
L’artiste qui vient après est Nicola Cruz, né à Limoges de parents équatoriens, il s’inscrit dans la trace de N. Jaar ; Je vous conseille de découvrir ses productions, très jeunes mais très talentueuses. Dans celle que je vous propose, il mêle des sonorités d’Amérique du sud avec des chants ancestraux.
Pour finir, ce dossier se termine avec Rhye une douce mélodie de piano, accompagnée d’une voix suave et transcendante – un air de légèreté.

De l’autre côté du vinyle des artistes certainement plus connus tels que : Claptone, Marek Hemmann ou encore N’to mais qui valent la peine d’être écoutés.
Prenez votre billet cosmique pour Show B qui nous parle de l’immensité de l’univers à la petitesse des atomes.
Enfin, Kiasmos est la trouvaille du dossier. Duo islandais de musique techno minimale et expérimentale. L’opus se retrouve au confluent entre l’électro ambiant et le house, la musique contemplative et l’envie de road-trip.

Je vous souhaite une bonne écoute.

Quentin V.

Note de MM : Du lourd venu du Canada, merci Quentin <3
Coup de cœur pour Nicola Cruz

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *